Archives

Notre-Dame-des-Landes, après la lutte

Nouveauté Essais / Récits

Avril 2018. À la suite de l’abandon du projet d’aéroport, la zad (zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes est partiellement évacuée sur l’ordre du Premier ministre Édouard Philippe. Cet épisode ne remet pas en cause la victoire des militants, mais il déstabilise le collectif : quel avenir pour ce territoire emblématique des luttes environnementales ?

Ce texte est le récit d’une enquête rigoureuse menée par Éléonore Duplay alors que les tensions étaient à leur paroxysme. Elle nous conduit au coeur de ce lieu hors norme, au plus près des acteurs, tant du côté de l’État – Nicolas Hulot, le ministre de l’Environnement, Nicole Klein, la préfète de Loire-Atlantique, les forces de l’ordre -, que du côté des habitants du bocage, plus divers qu’il n’y paraît : néopaysans et agriculteurs, étudiants et intellectuels, naturalistes, marginaux…

L’autrice, qui couvre cette actualité depuis la première opération d’expulsion en 2012, en maîtrise finement les enjeux et les rapports de force entre les protagonistes. Elle nous donne ainsi accès à la réalité douloureuse des espoirs déçus et des déchirements qui accompagnent toute lutte, même victorieuse. L’occasion aussi de questionner en profondeur le monde que nous voulons bâtir pour demain.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Au commencement était… une nouvelle histoire de l’humanité

Nouveauté Essais

Depuis des siècles, nous nous racontons sur les origines de l’inégalité une histoire très simple. Pendant l’essentiel de leur existence sur terre, les êtres humains auraient vécu au sein de petits clans de chasseurs-cueilleurs. Puis l’agriculture aurait fait son entrée, et avec elle la propriété privée. Enfin seraient nées les villes, marquant l’apparition non seulement de la civilisation, mais aussi des guerres, de la bureaucratie, du patriarcat et de l’esclavage. Or ce récit pose un gros problème : il est faux.

Traduction ELISE ROY – Langue d’origine : ANGLAIS

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Une brève histoire de l’égalité

Nouveauté Essais

« Les questions économiques sont trop importantes pour être laissées à une petite classe de spécialistes et de dirigeants. La réappropriation citoyenne de ce savoir est une étape essentielle pour transformer les relations de pouvoir. » T. P.

En présentant l’évolution en longue durée des inégalités entre classes sociales dans les sociétés humaines, Thomas Piketty propose une perspective nouvelle sur l’histoire de l’égalité. Il s’appuie sur une conviction forte forgée au fil de ses recherches : la marche vers l’égalité est un combat qui vient de loin, et qui ne demande qu’à se poursuivre au xxie siècle, pour peu que l’on s’y mette toutes et tous.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Dans le palais des miroirs

Sélection BD / roman graphique

Dans les pages de Dans le palais des miroirs, Liv Strömquist analyse l’idéal contemporain de beauté féminine développant sa réflexion en cinq différents volets qui explorent tour à tour ce sujet sous un angle différent. Liv Strömquist y décortique les raisons du succès de l’influenceuse Kylie Jenner, évoque le mythe biblique de Jacob, Rachel et Léa ou les déboires de l’impératrice Sissi, s’attarde sur fameuse dernière séance de photos de Marilyn Monroe ou analyse le personnage de la belle-mère de Blanche-Neige. Autant de thèmes choisis pour nous parler du désir mimétique qui nous pousse à nous imiter les uns les autres, du lien étroit entre apparence et amour, de la façon de photographier aujourd’hui les femmes, du changement du rapport entre âge et beauté et de comment l’image de soi peut devenir un encombrant fardeau.

Fidèle à son style, toujours tranchante, ironique et drôle, Liv Strömquist appuie ses propos sur les faits et gestes d’une foule de personnages historiques, acteurs et stars de la télé tout autant que sur la pensée de philosophes, historiens et sociologues tels Simone Weil, Zygmunt Baumann, Byung Chul Han, Eva Illouz, René Girard, Susan Sontag ou Richard Seymour.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

La jeune femme et la mer

Sélection BD / roman graphique

Catherine Meurisse a résidé plusieurs mois à la Villa Kujoyama, une résidence d’artistes située à Kyoto. Cherchant à renouveler son inspiration, elle s’est immergée dans les paysages japonais. Un an plus tard, elle séjournait de nouveau au Japon, quand le typhon Hagibis dévastait une partie du pays. De ces deux voyages, placés sous le signe de la nature, tour à tour muse et dévastatrice, est né l’album La Jeune femme et la mer. « Je voudrais peindre la nature », affirme la dessinatrice française à peine atterrie sur le sol japonais. Mais la nature ne sait pas prendre la pose. Elle se transforme, nous entoure, nous subjugue. Sur son chemin, comme un miroir, un peintre japonais, qui, lui, voudrait « peindre une femme. » Quelle femme ? Nami, la jeune femme de l’auberge thermale où les deux artistes vont séjourner ? Nami, mystérieuse, n’est pas un modèle facile. Elle semble liée aux éléments naturels : elle sait lire l’arrivée d’un typhon dans les plis de la mer. Pour décrypter les signes dans ce décor rural du sud de l’archipel, un tanuki effronté, animal mythologique incontournable de la culture nippone, surgit au gré des déambulations de nos deux amis artistes.

Dans une nature magnifiquement retranscrite par un trait de plume précis, où plane l’ombre d’Hokusaï et des maîtres de l’estampe, Catherine Meurisse propose avec « La Jeune femme et la mer » un récit initiatique qui questionne la place de l’Homme dans la nature et le recours à l’art pour saisir les paysages qui disparaissent.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

 

Sapiens t.2 : les piliers de la civilisation

Sélection BD / roman graphique

Avec la révolution agricole, les Sapiens cohabitent non plus par dizaines d’individus, mais par millions…
Pour se nourrir, partager des informations et simplement vivre ensemble, les humains érigent alors les piliers de la civilisation mais tombent aussi dans un piège dont nous ne sommes pas encore sortis !
Et si notre présent s’était joué il y a 12 000 ans ?

Harari, Vandermeulen et Casanave décryptent en bande dessinée un nouveau chapitre de l’histoire de l’humanité.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Les strates (édition spéciale ; couverture soft touch avec rabats)

Sélection BD / roman graphique

L’autrice de Culottées, Eisner Award 2019, livre ici son premier récit autobiographique, où histoires d’enfance et d’adolescence composent le portrait de l’adulte qu’elle est devenue.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Le droit du sol : journal d’un vertige

Sélection BD / roman graphique

En juin 2019, Étienne Davodeau entreprend, à pied et sac au dos, un périple de 800 km, entre la grotte de Pech Merle et Bure. Des peintures rupestres, trésors de l’humanité encore protégés aux déchets nucléaires enfouis dans le sous-sol, malheur annoncé pour les espèces vivantes. Étienne Davodeau, sapiens parmi les sapiens, interroge notre rapport au sol. Marcheur-observateur, il lance l’alerte d’un vertige collectif imminent et invite à un voyage dans le temps et dans l’espace.
De quelle planète les générations futures hériteront-elles ? Qu’allons-nous laisser à celles et ceux qui naîtront après nous ? Comment les alerter de ce terrible et réel danger pour leur survie ? Il est de notre responsabilité collective d’avancer sur les questions énergétiques pour protéger la « peau du monde ».
Dans cette marche à travers la France, il est parfois accompagné d’amis, de sa compagne, mais aussi de spécialistes, qu’il convoque sur ces sentiers pour qu’ils nous racontent l’histoire unique du sol de notre planète, ou encore celle du nucléaire et de ses déchets, dangereux pendant plusieurs centaines de milliers d’années.
À la marge du témoignage et du journalisme augmenté, le Droit du sol marque le grand retour d’Étienne Davodeau à la bande dessinée de reportage.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

La porte du voyage sans retour

RENTREE LITTERAIRE 2021

« La porte du voyage sans retour » est le surnom donné à l’île de Gorée, d’où sont partis des millions d’Africains au temps de la traite des Noirs. C’est dans ce qui est en 1750 une concession française qu’un jeune homme débarque, venu au Sénégal pour étudier la flore locale. Botaniste, il caresse le rêve d’établir une encyclopédie universelle du vivant, en un siècle où l’heure est aux Lumières. Lorsqu’il a vent de l’histoire d’une jeune Africaine promise à l’esclavage et qui serait parvenue à s’évader, trouvant refuge quelque part aux confins de la terre sénégalaise, son voyage et son destin basculent dans la quête obstinée de cette femme perdue qui a laissé derrière elle mille pistes et autant de légendes.

S’inspirant de la figure de Michel Adanson, naturaliste français (1727-1806), David Diop signe un roman éblouissant, évocation puissante d’un royaume où la parole est reine, odyssée bouleversante de deux êtres qui ne cessent de se rejoindre, de s’aimer et de se perdre, transmission d’un héritage d’un père à sa fille, destinataire ultime des carnets qui relatent ce voyage caché.

NOTRE AVIS / David Diop nous charme par l’amour qu’il a de la langue française et nous ouvre les portes du Sénégal tel qu’il a envie de nous le montrer. Cette histoire mêle les sangs, les croyances et l’amour ou le désamour. Un fleuron de cette rentrée 2021.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Ne t’arrête pas de courir

RENTREE LITTERAIRE 2021

« Je voulais qu’il change. Qu’il s’en sorte. Qu’il arrête de voler et qu’il devienne champion olympique. Je rêvais. Je refusais de voir une réalité que pourtant il ne me cachait pas ».
De chaque côté du parloir de la prison, deux hommes se dévoilent. L’un, Mathieu Palain, est devenu journaliste et écrivain alors qu’il se rêvait footballeur. L’autre, Toumany Coulibaly, cinquième d’une famille de dix-huit enfants, est un athlète hors normes et un braqueur de pharmacies. Champion le jour, voyou la nuit : il y a une « énigme Coulibaly » que Mathieu Palain tente d’éclaircir autant qu’il s’interroge sur lui-même.
« L’enfermement, l’amitié et la délinquance, pourquoi certains s’en sortent et d’autres pas. J’ai longtemps tourné autour de ces obsessions. Et puis j’ai rencontré Toumany. »

NOTRE AVIS / Un livre qui vous hante, vous écarquille les yeux et les pensées alors que cette vie vous semble si loin. Mathieu Palain a réussi à coller à une vie réelle pour en faire un récit sociologique, romanesque à souhait. Hypnotique.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !