Archives

Les oiselles sauvages

RENTREE LITTERAIRE 2021

En 1970, Madeleine quitte sa famille catholique bourgeoise pour étudier la littérature à la Sorbonne. Sa rencontre avec Catherine, une étudiante maoïste, va faire bifurquer son existence. Bientôt conviée à des réunions composées exclusivement de femmes, Madeleine découvre le combat pour l’égalité des sexes, avant de s’engager corps et âme au sein du tout récent MLF. Militante active du droit à l’avortement, elle réoriente ses études pour devenir sage-femme, mais peine à accepter son attirance pour Jeanne, une de ses consoeurs féministes. Son émancipation politique sera-t-elle parachevée par cette émancipation intime ?
En 2017, Mathilde vit en couple avec Aurélien quand elle fait la connaissance d’Alix, une jeune femme à la forte personnalité qui la trouble dès les premières minutes. Ni politisée, ni militante, Mathilde comprend en fréquentant Alix que tous les combats féministes sont loin d’avoir été gagnés. Elle succombe aux charmes d’Alix, expérimente de nouveaux désirs et trouve dans ses bras une harmonie nouvelle. Mais Alix la confronte bientôt à un choix : celui de devenir mère. Terrifiée par cette responsabilité, tout autant que par la conception d’un enfant par PMA, Mathilde va devoir se déterminer.

Avec ce premier roman passionnant et rigoureusement documenté, Pauline Gonthier dresse deux portraits de femmes aussi enthousiasmants qu’émouvants, au croisement de l’intime et du politique. L’une se bat pour le droit à ne pas devenir mère ; l’autre sera rattrapée par la lutte pour le droit à l’homoparentalité. Au-delà de la longue marche des femmes pour l’égalité, Les Oiselles sauvages nous raconte l’éclosion de deux très beaux personnages féminins, dont le lien ne sera dévoilé qu’à la fin.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

 

Le voyant d’Etampes

RENTREE LITTERAIRE 2021

« J’allais conjurer le sort, le mauvais oeil qui me collait le train depuis près de trente ans. Le Voyant d’Étampes serait ma renaissance et le premier jour de ma nouvelle vie. J’allais recaver une dernière fois, me refaire sur un registre plus confidentiel, mais moins dangereux. » Universitaire alcoolique et fraîchement retraité, Jean Roscoff se lance dans l’écriture d’un livre pour se remettre en selle : Le voyant d’Étampes, essai sur un poète américain méconnu qui se tua au volant dans l’Essonne, au début des années 60. A priori, pas de quoi déchaîner la critique. Mais si son sujet était piégé ? Abel Quentin raconte la chute d’un anti-héros romantique et cynique, à l’ère des réseaux sociaux et des dérives identitaires. Et dresse, avec un humour délicieusement acide, le portrait d’une génération.

NOTRE AVIS / Un roman à l’humour incisif sur les évolutions de notre société entre crise de l’universalisme et ascension du wokisme. C’est l’histoire d’une chute, des gaffes successives d’un universitaire retraité raté qui croyait que ses engagements à SOS racisme et sa participation à « la marche des Beurs » l’exemptaient de l’étiquette « raciste ». Un roman intelligent à l’humour grinçant dont on se délecte jusqu’à la dernière page ! Marie

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Mahmoud ou la montée des eaux

RENTREE LITTERAIRE 2021

Syrie.
Un vieil homme rame à bord d’une barque, seul au milieu d’une immense étendue d’eau. En dessous de lui, sa maison d’enfance, engloutie par le lac el-Assad, né de la construction du barrage de Tabqa, en 1973.
Fermant les yeux sur la guerre qui gronde, muni d’un masque et d’un tuba, il plonge – et c’est sa vie entière qu’il revoit, ses enfants au temps où ils n’étaient pas encore partis se battre, Sarah, sa femme folle amoureuse de poésie, la prison, son premier amour, sa soif de liberté.

NOTRE AVIS / « Vieillir, c’est devenir l’enfant que plus personne ne voit ». Laissez-vous happer par la beauté évocatrice de la langue d’Antoine Wauters. Même si le contexte est douloureux, voici de la littérature qui vous fait dépasser les faites, la réalité. Un livre qui croit dans le pouvoir des mots. 

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Sages femmes

RENTREE LITTERAIRE 2021

Hantée par des rêves de chevaux fous aux prénoms familiers, poursuivie par la question que sa fille pose à tout propos – « Elle est où, la maman ? » -, Marie vit un étrange été, à la croisée des chemins. Quand, sur le socle d’une statue de la Vierge au milieu du causse, elle découvre l’inscription Et à l’heure de notre ultime naissance, elle décide d’en explorer la mystérieuse invitation.
Dès lors, elle tente de démêler l’écheveau de son héritage. En savoir plus sur ses aïeules qui, depuis le mitan du XIXe siècle, ont donné naissance à des petites filles sans être mariées, et ont subsisté souvent grâce à des travaux d’aiguille, devient pour elle une impérieuse nécessité.
Elle interroge ses tantes et sa mère, qui en disent peu ; elle fouille les archives, les tableaux, les textes religieux et adresse, au fil de son enquête, quantité de questions à un réseau de femmes, historiennes, juristes, artistes, que l’on voit se constituer sous nos yeux. Bien au-delà du cercle intime, sa recherche met à jour de puissantes destinées. À partir des vies minuscules de ses ascendantes, et s’attachant aux plus émouvants des détails, Marie imagine et raconte ce qu’ont dû traverser ces « filles-mères », ces « ventres maudits » que la société a malmenés, conspués et mis à l’écart.

NOTRE AVIS / En parallèle à ce travail de recherche, Marie Richeux questionne surtout son propre rôle de mère, la place de son enfant, son rapport aux hommes (quasi inexistants dans son discours), sa liberté et l’acceptation de ce qu’elle est, et de son héritage familial. Elle parle de cette société qui a longtemps rejeté ces jeunes femmes enceintes avant le mariage, mais surtout du courage de ces dernières de garder leurs enfants envers et contre tous, leur volonté de vivre et d’aimer. Marie Richeux nous entraîne dans ses pensées, ses réflexions, ses doutes, ses forces et ses faiblesses. Pauline

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

S’adapter

RENTREE LITTERAIRE 2021

Prix FEMINA et Prix Landerneau des lecteurs 2021

C’est l’histoire d’un enfant aux yeux noirs qui flottent, et s’échappent dans le vague, un enfant toujours allongé, aux joues douces et rebondies, aux jambes translucides et veinées de bleu, au filet de voix haut, aux pieds recourbés et au palais creux, un bébé éternel, un enfant inadapté qui trace une frontière invisible entre sa famille et les autres. C’est l’histoire de sa place dans la maison cévenole où il naît, au milieu de la nature puissante et des montagnes protectrices ; de sa place dans la fratrie et dans les enfances bouleversées. Celle de l’aîné qui fusionne avec l’enfant, qui, joue contre joue, attentionné et presque siamois, s’y attache, s’y abandonne et s’y perd. Celle de la cadette, en qui s’implante le dégoût et la colère, le rejet de l’enfant qui aspire la joie de ses parents et l’énergie de l’aîné. Celle du petit dernier qui vit dans l’ombre des fantômes familiaux tout en portant la renaissance d’un présent hors de la mémoire.

Comme dans un conte, les pierres de la cour témoignent. Comme dans les contes, la force vient des enfants, de l’amour fou de l’aîné qui protège, de la cadette révoltée qui rejettera le chagrin pour sauver la famille à la dérive. Du dernier qui saura réconcilier les histoires.

La naissance d’un enfant handicapé racontée par sa fratrie.

Un livre magnifique et lumineux.

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Une vie cachée

RENTREE LITTERAIRE 2021

Quand on est né à Metz, les histoires de famille ressemblent à des leçons d’histoire – ou de géographie.

Hanté par la figure de son grand-père François, dit « Franz », le narrateur de ce récit part sur ses traces et découvre peu à peu sa jeunesse, son métier de tailleur et ses vraies origines.

Le souvenir ? Pour Thierry Hesse, il épouse le mouvement d’une déambulation. Du Quartier Impérial construit par Guillaume II aux forêts de la Meuse, du conflit perdu de 1870 à la Grande Guerre, cette enquête sensible s’achève dans une chambre du quartier Botanique. Franz-François y aura passé une partie de sa vie, reclus et pourtant bien visible.

Une vie cachée : un de ces lieux de mémoire où se nouent la grande et la petite histoire. L’architecture, les paysages, les batailles, mais aussi l’enfance et la littérature (on y croise Franz Kafka et Claude Simon) ordonnent cet espace intime que Thierry Hesse nous invite à explorer avec lui.

NOTRE AVIS / Etre témoin de la grande histoire et rester silencieux, en a-t-on le droit ? « Combien dans son entourage se sont trouvés gênés, voire contrariés, non pas de ce que l’histoire avait défait en lui mais de ses silences, sa vie cachée, ce que plusieurs ont pris pour une forme d’indigence »

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Pleine terre

RENTREE LITTERAIRE 2021

Un éleveur qui n’a pas rempli toutes ses obligations administratives se retrouve pourchassé par les gendarmes comme un criminel. Quel enchaînement terrible a fini par l’entraîner dans cette cavale ? Inspiré d’un fait divers récent, ce roman psychologique, politique et lyrique alerte sur l’effondrement du monde paysan : il dénonce les logiques productivistes qui dégradent notre rapport au vivant et pointe la fragilité des agriculteurs face au chaos de nos sociétés contemporaines.

NOTRE AVIS / Derniers vestiges d’un monde rural à l’agonie étouffé par un Gouvernement qui pousse à la production de masse. Pleine Terre est un roman inspiré d’un fait divers qui vous prend au cœur et aux tripes.

Un texte fort avec des témoignages bouleversants et émouvants. 

Un texte nécessaire pour prendre conscience de l’ampleur du mal-être du monde rural et de l’urgence d’agir. Marie

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Femme du ciel et des tempêtes

RENTREE LITTERAIRE 2021

Un chaman de Sibérie trouve sous le permafrost la sépulture d’une reine datant de plus de dix mille ans. Stupéfaction : le corps momifié par les glaces a la peau noire. Décidé à utiliser sa découverte pour protéger un territoire menacé par l’exploitation gazière, le chaman contacte un ami scientifique français dans l’espoir qu’il mobilisera les écologistes du monde entier. Celui-ci monte une discrète expédition avec une docteure germano-japonaise et un ethnologue congolais. Deux mafieux qui tiennent à leurs projets industriels les attendent de pied ferme…
On retrouve l’enthousiasme de Wilfried N’Sondé dans un roman d’aventures haletant qui parle d’écologie, d’harmonie avec le vivant, de partage entre les peuples et de communication entre mondes visible et invisible.

NOTRE AVIS / Une belle immersion dans les confins de la Sibérie dans la péninsule de Yamal. C’est un roman d’aventure qui prend des tournures de parabole par le biais d’un chaman nenet qui nous parle de l’harmonie de l’humain et du vivant, de la communication entre le visible et l’invisible par le biais de transes bien retranscrites. Marie

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Feu

RENTREE LITTERAIRE 2021

Elle, mariée, mère, prof. Trop sérieuse? Lui, célibataire, joggueur, banquier. Mais qui parle à son chien. Entre eux, une passion sublime, mais qui ne pouvait que mal finir.
Laure, prof d’université, est mariée, mère de deux filles et propriétaire d’un pavillon. À 40 ans, il lui semble être la somme, non pas de ses désirs, mais de l’effort et du compromis.
Clément, célibataire, 50 ans, s’ennuie dans la finance, au sommet d’une tour vitrée, lassé de la vue qu’elle offre autant que de YouPorn.
Laure envie, quand elle devrait s’en inquiéter, l’incandescence et la rage militante qui habitent sa fille aînée, Véra.
Clément n’envie personne, sinon son chien.
De la vie, elle attend la surprise. Il attend qu’elle finisse.
Ils vont être l’un pour l’autre un choc nécessaire.
Saisis par la passion et ses menaces, ils tentent de se débarrasser l’un de l’autre en assouvissant le désir… Convaincus qu’il se dompte.

Dans une langue nerveuse et acérée, Maria Pourchet nous offre un roman vif, puissant et drôle sur l’amour, cette affaire effroyablement plus sérieuse et plus dangereuse qu’on ne le croit.

NOTRE AVIS /  Un roman d’amour vif, drôle et déchirant.

La vie va réunir Laure et Clément que tout oppose. Et pourtant va naître une passion amoureuse qui finira par tout ravager sur son passage. Maria Pourchet nous offre la juxtaposition de deux monologues intérieurs. C’est rythmé et dense, on plonge avec curiosité et plaisir au cœur des pensées intimes de ce duo. Marie

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !

Pas dormir

RENTREE LITTERAIRE 2021

« J’ai perdu le sommeil. Je me suis retournée sur mes pas et il ne me suivait plus. Il s’était détaché de moi, et j’errai sans lui dans la nuit. » Marie Darrieussecq souffre d’insomnie depuis des années, comme beaucoup d’entre nous. Elle raconte dans ce livre l’aboutissement de vingt ans de voyage et de panique dans la littérature et dans les nuits. Vingt ans de recours désespérés et curieux, parfois très drôles, à toutes sortes de remèdes, pharmacopée, somnifères, barbituriques, méditation, exercice physique, tests, chamanisme, technologie, recettes et expédients divers… Mais ce livre est surtout hanté par une question magnifique : « Qui est-ce qui ne dort pas quand je ne dors pas ? ». Pas dormir est ainsi une autobiographie d’un genre nouveau : raconter « l’autre qui ne dort pas » et qui est aussi soi. Marie Darrieussecq mène évidemment l’enquête dans la littérature : « J’ouvre les livres et tous me parlent d’insomnie. Woolf ! Gide ! Pavese ! Plath ! Sontag ! Kafka ! Dostoïevski ! Darwich !
Murakami ! Césaire ! Borges ! U Tam’si ! Sur tous les continents, la littérature ne parle que de ça. Comme si écrire c’était ne pas dormir. »

NOTRE AVIS / C’est une balade en insomnie à la fois érudite et drôle ! Littérature, voyage en Afrique, cause animale, dépendance à l’alcool et les cachetons…. je me suis régalée. Emmanuelle

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !