Les
evenements
a venir

Jeudi 1er octobre 2020 aux Bien-aimés

RENCONTRE-LECTURE AVEC CECILE COULON POUR SON DERNIER RECUEIL DE POESIE « NOIR VOLCAN »

En 2018 s’est produit un phénomène que personne n’avait vu venir et qui restera dans l’histoire de la poésie française : un recueil a rencontré à la fois un succès critique et public. Cécile Coulon avait alors 27 ans, elle était connue comme romancière depuis déjà plusieurs années, et son premier recueil, Les Ronces, suscita un intérêt et un engouement dépassant de loin le cercle « habituel » des lecteurs de poésie.

Son second recueil, Noir volcan, publié au Castor Astral, est tout aussi éruptif, celui d’une poésie affranchie, libératrice, terrienne. Il fait partie d’un étonnant renouveau de la poésie constaté par les libraires dont Alexandre Bord : « Des poétesses comme Cécile Coulon et Rupi Kaur, dont les textes ont pu être lus au préalable sur les réseaux sociaux, attirent en librairie des lecteurs qui n’avaient jamais acheté un recueil de poésie. »

Animation dans le cadre de Thé, Café et Poésie, le Printemps des Poètes organisée avec le concours de la Fédération des Librairies Cafés de Bretagne. la soirée sera animée par Gaëlle Pairel, de la Fédération.

Entrée libre

 

Mardi 13 octobre 2020 à 19h au LIEU UNIQUE à Nantes

RENCONTRE-LECTURE AU LIEU UNIQUE AVEC LAURENCE VILAINE POUR SON ROMAN DE LA RENTREE LITTERAIRE « LA GEANTE »

Copyright photo Laurence Vilaine : Jean-Dominique Billaud

Noële a toujours vécu à l’ombre de la Géante. Au pied de cette montagne, la nature y est impérieuse, paysage immuable et accidenté qui survivra à tous les humains qu’il recueille et protège. Noële s’est construite loin des yeux et à l’abri de cette terre alpestre. Elle va croiser le chemin de deux protagonistes mystérieux. A sa manière, Noële va accompagner leur histoire et nous guider dans le labyrinthe de sentiments tourmentés.

Roman d’amour et de désamour, roman initiatique, épistolaire, La Géante publié chez Zulma est un texte dense à la langue rare. Une expédition littéraire taillée dans la roche de cette montagne aride et nourricière à la fois. Pour le plus grand bonheur du lecteur assoiffé de grands sentiments et de vastes paysages. Laurence Vilaine a une esthétique unique, faite de pénombre et de lueur, que l’on est heureux de retrouver de livre en livre. La Géante est aussi un livre mystérieux et on l’aime pour cela.

Laurence Vilaine vit à Nantes et se consacre à l’écriture. Le silence ne sera qu’un souvenir est son premier roman (Gaïa, 2011 – Prix des Grandes Écoles et ENS Cachan 2012). Lauréate de plusieurs résidences d’écriture (Chalet Mauriac en Aquitaine, La Marelle à Marseille et en Algérie), elle prépare en 2017 la création J’entends des chants de femmes, une lecture polyphonique avec deux femmes d’Alger sur des images de la vidéaste Cathy Charlot. En 2016, elle publie La Grande Villa (Gaïa), un récit intime sur le vertige de l’absence, l’héritage et l’écriture. 

Entrée libre / attention, la rencontre se tiendra à 19h au Lieu Unique à Nantes

                                                                                                                          Jeudi 26 novembre 2020 à 19h aux Bien-aimés

RENCONTRE AVEC NAIKE DESQUENES, CO-AUTRICE DE « NOTRE CORPS, NOUS-MÊMES »

Photo ci-dessous : les membres du collectif NCNM

Ce livre est la réactualisation, après quarante ans, d’un des plus grands classiques internationaux du féminisme.Il est signé cette fois-ci du collectif NCNM

Contrairement à ce qui nous est demandé, notre corps ne peut pas être constamment en forme, beau, maigre, épilé, désirant, sans carence ni hématome. Il a des coups de pompe, des baisses et des montées d’hormones, des addictions. Il est parfois blessé. Notre corps doit pouvoir reprendre son souffle. Il nous appartient, il est notre meilleur instrument : nous le voulons en bonne santé, capable de se défendre, et libre.

Ce livre s’adresse à toutes les femmes, et parle de ce qu’elles ont toutes en commun : le corps. Puberté, sexualité, contraception, avortement, accouchement, vieillesse, mais aussi riposte et émancipation… À travers de multiples récits d’expérience, des témoignages récoltés lors de groupes de parole et d’entretiens, mais aussi des données médicales et scientifiques, ce manuel féministe propose des outils permettant aux femmes de mieux se connaître et de se sentir plus sûres et plus fortes, ensemble.

Paru pour la première fois aux États-Unis en 1973, rédigé par un collectif de femmes, Notre corps, nous-mêmes a été adapté dans 35 langues, dont le français en 1977. Ce livre en est une version entièrement réactualisée.

Les autrices sont Mathilde Blézat, Naïké Desquesnes, Mounia El Kotni, Nina Faure, Nathy Fofana, Hélène de Gunzbourg, Marie Hermann, Nana Kinsky et Yéléna Perret.

Publié par les éditions Hors d’atteinte

Entrée libre

Animation dans le cadre de l’événement littéraire Libres en littérature organisée par la Fédération des Libraires Cafés de Bretagne.

 

EVENEMENT AMI – Mardi 8 décembre 2020 à 18h au LIEU UNIQUE à Nantes  : « Les Sentinelles des pandémies » … Entretien avec Frédéric Keck

Entretien avec Frédéric Keck à propos de son ouvrage Les sentinelles des pandémies. Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine (Zones sensibles, 2020). Mené par Patrick Piro, journaliste spécialisé dans les questions d’écologie.

La pandémie est l’un de ces événements catastrophiques qui suscitent une mobilisation mondiale. L’apparition d’un nouveau coronavirus en Chine, en décembre 2019, a confirmé le caractère cyclique des pandémies, après la grippe espagnole en 1918, la grippe asiatique en 1957, la grippe de Hong Kong en 1968, la fièvre hémorragique Ebola en 1976, le VIH en 1981 ou encore le SRAS en 2003.
Ces événements obligent les autorités de santé globale à maîtriser les risques pour affronter les conséquences sanitaires, morales, géopolitiques et économiques des crises pandémiques, dans un monde marqué par des transformations dramatiques dans l’urbanisation, l’élevage industriel, la déforestation et le changement climatique. Les sentinelles animales, placées sur la ligne de front des guerres contre les virus, sont valorisées parce qu’elles détectent l’apparition des maladies infectieuses émergentes à travers des signaux d’alerte précoce.

Le livre Les Sentinelles des pandémies. Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine repose sur une recherche ethnographique conduite à Hong Kong, Taïwan et Singapour, trois territoires situés aux frontières de la Chine et connectés au reste du monde. Cet ouvrage montre comment les « chasseurs de virus » et les responsables de la santé publique s’allient avec les vétérinaires et les observateurs d’oiseaux pour suivre les mutations des virus de grippe entre les oiseaux sauvages, les volailles domestiques et les humains.
Par les méthodes de l’anthropologie sociale, il décrit la manière dont les techniques de préparation en vue d’une pandémie transforment les relations entre humains et non-humains dans le temps long de l’Anthropocène.

La librairie Les Bien-aimés est partenaire de cet événement et proposera sur place à la vente le livre de Frédéric Keck. Pour celles et ceux qui souhaitent en prendre connaissance avant la conférence, nous l’avons bien entendu à la librairie.

Entrée libre

Retour haut de page