Les
evenements
a venir

Du 16 au 22 octobre a la roche sur yon : tenue de stand livres & dvd pendant le festival International du film

Durant 7 jours le Festival International du Film de La Roche-sur-Yon présentera l’actualité du cinéma contemporain dans toute sa richesse et sa diversité. Rendez-vous du 16 au 22 octobre 2017.
www.fif-85.com

La librairie Les Bien-aimés proposera sur place, à la Roche sur Yon, une sélection de livres & DVD en relation avec la programmation 2017 à découvrir très prochainement.

 

jeudi 2 novembre a 18h30

les liserons

Chaque premier jeudi du mois, la joyeuse équipe des Liserons (une association de club de lecture) vous convie à venir échanger vos coups de coeur de lecture, ou tout simplement venir dialoguer autour de livres bien-aimés.

Soirée ouverte à tous les amateurs de lecture. Entrée libre

 

MARDI 7 novembre a 19h

MAGYD CHERFI EN RENCONTRE-DEDICACE AUX BIEN-AIMES

Soirée en partenariat avec La Bouche d’air, salle de spectacles à Nantes

A l’occasion de la venue du chanteur-parolier du groupe Zebda Magyd Cherfi à la Bouche d’air à Nantes le jeudi 9 novembre, nous invitons Magyd Cherfi aux Bien-aimés deux jours avant, le mardi 7 novembre afin de parler ensemble de son dernier livre « Ma part de Gaulois »

Le livre – C’est l’année du baccalauréat pour Magyd, petit Beur de la rue Raphaël, quartiers nord de Toulouse. Une formalité pour les Français, un événement sis mi que pour l’“indigène”. Pensez donc, le premier bac arabe de la cité. Le bout d’un tunnel, l’apogée d’un long bras de fer avec la fatalité, sous l’incessante pres sion énamourée de la toute-puissante mère et les quolibets goguenards de la bande. Parce qu’il ne fait pas bon pas ser pour un “intello” après l’école, dans la périphérie du “vivre ensemble” – Magyd et ses inséparables, Samir le militant et Momo l’artiste de la tchatche, en font l’expérience au quotidien.
Entre soutien scolaire aux plus jeunes et soutien mo ral aux fi lles cadenassées, une génération joue les grands frères et les ambassadeurs entre familles et société, tout en se cherchant des perspectives d’avenir exaltantes. Avec en fond sonore les rumeurs accompa gnant l’arrivée au pouvoir de Mitterrand, cette chro nique pas dupe d’un triomphe annoncé à l’arrière-goût doux-amer capture un rendez-vous manqué, celui de la France et de ses banlieues.
Avec gravité et autodérision, Ma part de Gaulois raconte les chantiers permanents de l’identité et les impasses de la république. Souvenir vif et brûlant d’une réalité qui persiste, boite, bégaie, incarné par une voix unique, énergie et lucidité intactes. Mix solaire de rage et de jubilation, Magyd Cherfi est ce produit made in France authentique et hors normes : nos quatre vérités à lui tout seul !

Entrée libre

A propos du concert à la Bouche d’air le 9 novembre à 21h : Magyd Cherfi livre en musique et en compagnie de ses musiciens sa part de gaulois. Il fait chanter avec générosité et malice ses souvenirs d’enfance, d’adolescence, ceux de la cité et de ses parents. Il pose, avec lucidité et tendresse, son regard étoilé sur les mirages de fraternité,  les rêves  remis au hasard, met de la poésie sur les aspérités du quotidien. Apaisé mais toujours engagé, le rire au coin des larmes, entre guitare-voix ambiances des Caraïbes, d’Amérique du sud, Cap-Vert ou encore hip-hop, avec une simplicité et une authenticité désarmantes, Magyd Cherfi chante bel et bien dans la Catégorie reine. Infos sur www.labouchedair.com 

 

EVENEMENT AMI ! DU 6 AU 30 NOVEMBRE : EXPOSITION « Mauvaises filles » à la Maison de l’Avocat de Nantes

Organisée par la direction territoriale de la Protection judiciaire de la Jeunesse et l’Espace Simone de Beauvoir

Une description des mauvaises filles, déviantes et délinquantes, du XIXème siècle au XXIème siècle, et les évolutions du regard que leur porte la justice.

L’exposition est ouverte du 6 au 30 novembre (du lundi au vendredi, de 10h à 16h) et  exceptionnellement la matinée du samedi 25 novembre. Des animations seront proposées les mardis et jeudis. Fermeture les 9, 15, 20, 21 et 22 novembre.

Deux tables rondes sont organisées pendant ce mois d’exposition :

« Femmes et détention » : lundi 6 novembre à 18h30 en présence d’universitaires et d’experts de cette thématique – David Niget, historien co-auteur du livre « Mauvaises filles » (éditions Textuel) / Catherine Mercier, criminologue et psychothérapeute en lien avec la prison des femmes de Rennes.

« Adolescente et maternité » : lundi 27 novembre à 18h30 en présence d’universitaires et d’experts de cette thématique – le Docteur Picherot, ancien chef de service au CHU de Nantes en pédiatrie.

Autre invité : l’auteur de BD Zanzim, qui signe notamment « L’île aux femmes » chez Glénat. Zanzim a travaillé auprès de jeunes arrivantes de la prison de Rennes.

La librairie Les Bien-aimés s’associe à cette exposition en proposant, durant les 3 moments forts de l’exposition (l’inauguration / les deux tables rondes) une table de livres en lien avec les thèmes abordés.

 

vendredi 10 novembre a 19h

rencontre/dédicace avec désirée et alain frappier autour de leur dernier roman graphique « Là où se termine la terre » (Chili 1948-1970)

soirée en partenariat avec  la Fédération des Librairies Cafés de Bretagne

Là où se termine la terre, c’est l’histoire de Pedro. Là où se termine la terre, c’est l’histoire du Chili.
À travers l’enfance et l’adolescence de Pedro, on revit le bouillonnement d’un quart de siècle d’histoire chilienne, rythmé par la Guerre froide, la révolution cubaine et les espoirs qui accompagnent l’élection de Salvador Allende. Avec tendresse et nostalgie, Désirée et Alain Frappier dressent le portrait d’un héros fragile et de sa terre du bout du monde.

 

Désirée Frapper / Née à Paris en 1959. autrice-scénariste.
Au commencement, il y a Tennessee Williams, la campagne, un tramway nommé désir et l’envie de partir ailleurs pour écrire sa vie autrement.
Tour à tour comédienne, costumière, animatrice d’ateliers d’écriture, journaliste… Un parcours d’autodidacte qui se construit à travers ses lectures et un amour pour le cinéma, dont elle hérite à la naissance avec une grand-mère croquée par John Huston et un père assistant de François Truffaut, et finit par trouver sa cohérence dans l’écriture et la scénarisation de romans graphiques réalisés à quatre mains avec celui qui est aussi son partenaire dans la vie.

Alain Frappier / Né à Gafsa, Tunisie, en 1952. Peintre, graphiste, illustrateur.
Formé à l’École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD), et passionné d’histoire politique, il navigue longtemps entre différentes formes d’expression mêlant musique, photographie, illustration, graphisme, peinture et littérature.
Un dessin qui, par sa précision et sa faculté d’adaptation, souhaite replonger le lecteur dans le contexte des époques évoquées tout en ayant la volonté de prolonger le texte dans sa dimension narrative et poétique.

Entrée libre

 

JEUDI 16 NOVEMBRE A 19H

RENCONTRE & DEDICACE AVEC CALLAN WINK (copyright photo Dan Lahren) POUR SON LIVRE COUP DE COEUR « COURIR AU CLAIR DE LUNE AVEC UN CHIEN VOLE »

Sous une lune gibbeuse, un jeune homme nu traverse la nuit en courant aux côtés d’un chien galeux. À leurs trousses : Montana Bob et Charlie Chaplin, deux lascars prêts à tout pour récupérer l’animal et se venger du voleur.
Cette nouvelle, qui ouvre le recueil de Callan Wink, donne le ton : une énergie et une originalité qui saisissent le lecteur dès les premières lignes. Dans les grands espaces du Montana, tous ses personnages sont tiraillés entre le poids des responsabilités et les charmes de la liberté. Saluées par Jim Harrison et Thomas McGuane, les deux maîtres des lettres de l’Ouest américain, les nouvelles de Callan Wink, vibrantes d’intelligence et d’humanité, marquent l’arrivée tonitruante d’un jeune écrivain qui n’a pas fini de nous surprendre. éditions Albin Michel

Inoubliable recueil de nouvelles que celui-ci qui nous narre avec empathie et distance à la fois les destins d’américain/e/s désargenté/e/s de notre temps. Ils sont d’origine souvent modestes et les frustrations sont nombreuses qui leur font braver quelques interdits. Les héros de Callan Wink font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont, un héritage du grand Ouest souvent minimal aussi bien matériellement que culturellement. Un nouvel auteur de l’Ouest apparait ici et on retrouve sous sa plume si fine la place de la frontière et les fantasmes qui vont avec. A découvrir absolument.

Publié aux éditions Albin Michel.

Entrée libre

 

samedi 18 novembre à 19h

SOIREE CONCERT PIANO + CHANT EN HOMMAGE A BARBARA

Le pianiste-compositeur nantais Laurent Caldray (photo ci-dessous) et Laurent Delanuit associent leurs talents pour rendre hommage à Barbara, pour célébrer les 20 ans qui nous séparent de son décès.

Ils reprendront une partie du répertoire de la chanteuse.

Laurent Delanuit agrémentera ce récital de quelques éléments biographiques.

Lors de notre soirée hommage, nous vous proposerons quelques titres sur la vie et l’oeuvre de Barbara. Le 6 septembre, ne ratez pas le film réalisé par Mathieu Amalric, sobrement intitulé Barbara. La chanteuse sera incarnée par Jeanne Balibar. Affiche ci-dessus

Entrée libre mais soirée sur réservation au 02 85 37 36 01                                          ou librairielesbienaimes@gmail.com

 

JEUDI 23 NOVEMBRE A 19H00

RENCONTRE-DEDICACE AVEC JUSTINE AUGIER POUR « DE L’ARDEUR »

Avocate, militante des droits de l’homme, figure de la dissidence syrienne, Razan Zaitouneh (photo de profil) s’appliquait à documenter les crimes commis dans son pays par le régime mais aussi par les groupes intégristes, à recueillir la parole de ceux qui avaient survécu à la torture et à l’enfermement – quand, en décembre 2013, elle fut enlevée avec trois de ses compagnons de lutte. Depuis lors, on est sans nouvelles.
De l’ardeur reconstitue son portrait, recompose le puzzle éclaté de la révolution en Syrie, et du crime permanent, qu’est devenu ce pays.
En découvrant son combat et son sort, Justine Augier, qui a elle-même mis à distance ses premiers élans humanitaires, est saisie par la résonance que cet engagement aussi total qu’épris de nuances trouve dans ses propres questionnements. Récit d’une enquête et d’une obsession intime, partage d’un vertige, son livre est le lieu de cette rencontre, dans la brûlure de l’absence de Razan.
Plongée dans l’histoire au présent, De l’ardeur nous donne un accès précieux à cette réalité insaisissable dans son assassine absurdité, et si violemment parallèle à notre confort occidental peu à peu menacé. Et ce, dans un respect absolu de la dignité du langage, dans la lucidité d’une impuissance certaine et néanmoins étrangère à toute reddition.
                                                                                                                                                                                  Justine Augier est l’auteure de deux romans parus chez Stock (Son absence, 2008 et En règle avec la nuit, 2010). En 2013, Actes Sud publie son récit polyphonique Jérusalem, portraits. Son nouveau roman, Les idées noires est paru en avril 2015.
Après avoir passé cinq années à Jérusalem, et trois à New York, elle vit aujourd’hui entre Beyrouth et Paris.
                                                                                                                                                                                  La rencontre sera animée par le journaliste nantais Eric Chalmel
                                                                                                                                                                                     Entrée libre

                                                                                           JEUDI 30 NOVEMBRE à 19H00

RENCONTRE AVEC L’AUTEURE MARIE NIMIER

Dans le cadre BIFURCATIONS #3 / Carte blanche littéraire et artistique à Marie Nimier.

 

La rencontre aux Bien-aimés sera animée par l’auteure nantaise Laurence Vilaine (Le silence ne sera qu’un souvenir, Gaïa Editions 2011 / La Grande Villa, Gaïa Editions 2016)

Entrée libre

 

EVENEMENT AMI ! DIMANCHE 3 DECEMBRE A 15H30 A STEREOLUX CONCERT « POUET » PAR FRANCOIS HADJI-LAZARO ET PIGALLE
                                                                                                             A partir de 6 ans / durée 1h10 / 7€
                                                                                                          Figure de la scène alternative, chanteur de Pigalle et des Garçons Bouchers, plume acérée et cœur tendre, multi-instrumentiste autodidacte et ogre-orchestre : est-il besoin de présenter encore François Hadji-Lazaro ?

Le bonhomme, qui ne craint pas de toucher à tout, s’était essayé, il y a quelques années de cela, à la « chanson pour enfants » avec Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres, livre-disque hilarant, burlesque et sensible. Succès, tournée, récidive : Pouët enfonce le clou.

C’est à un vrai concert que François nous convie, entouré de son bric-à-brac d’instruments, passant les doigts dans le nez du tango au reggae, racontant de drôles d’histoires avec cette humilité chaleureuse, cette loufoquerie naturelle qui se joue de la réalité et des mots, fragile et cocasse tout ensemble – pur objet pouëtique.

Infos, résas : www.stereolux.org

 

MERCREDI 6 décembre a 19h la comédienne Dominique reymond lit des extraits de « aucun de nous ne reviendra », de charlotte delbo

 

 

Soirée à l’occasion de la parution du CD MP3  il y a quelques semaines aux éditions Des femmes – Antoinette Fouque. 3h30 / 22€

[…] Il est une gare où ceux-là qui arrivent sont justement ceux-là qui partent
une gare où ceux qui arrivent ne sont jamais arrivés, où ceux qui sont partis ne sont jamais revenus.
C’est la plus grande gare du monde.
C’est à cette gare qu’ils arrivent, qu’ils viennent de n’importe où.
Ils y arrivent après des jours et après des nuits
Ayant traversé des pays entiers […]
Tous ont emporté ce qu’ils avaient de plus cher parce qu’il ne faut pas laisser ce qui est cher quand on part au loin.
Tous ont emporté leur vie, c’était surtout sa vie qu’il fallait prendre avec soi. […] C.D.

Charlotte Delbo était une des 230 femmes qui, dans Le Convoi du 24 janvier, partirent en 1943 de Compiègne pour Auschwitz. Aucun de nous ne reviendra est, plus qu’un récit, une suite de moments restitués. Ils se détachent sur le fond d’une réalité impossible à imaginer pour ceux qui ne l’ont pas vécue. Charlotte Delbo évoque les souffrances subies et parvient à les porter à un degré d’intensité au-delà duquel il ne reste que l’inconscience ou la mort. Elle n’a pas voulu raconter son histoire, non plus que celle de ses compagnes ; à peine parfois des prénoms. Car il n’est plus de place en ces lieux pour l’individu. (Minuit)

« Une voix qui chuchote, déchirante. Un chuchotement à fleur de vie et d’horreur. Cette voix une fois entendue vous obsède, ne vous quitte plus. Je ne connais pas d’œuvre comparable à celle de Charlotte Delbo, sinon Guernica, sinon le film Nuit et brouillard, même pudeur, même déchirure, même atroce tendresse, chez cette femme, chez Alain Resnais. Cette douloureuse et bouleversante incantation est de ces livres rares qui laissent soudain le lecteur en pays étranger à lui-même. » François Bott (L’Express, 1970)

Charlotte Delbo / Aînée des quatre enfants d’une famille d’immigrés italiens installée à Vigneux-sur-Seine, Charlotte Delbo (1913-1985) rejoint les jeunesses communistes en 1932 puis travaille avec Louis Jouvet dont elle est l’assistante et l’interlocutrice avant de s’engager dans la résistance en 1941 avec son mari Georges Dudach qui sera arrêté avec elle et fusillé en 1942. Elle est déportée à Auschwitz-Birkenau par le convoi du 24 janvier 1943 principalement constitué de déportées politiques françaises. Elle en sera l’une des 49 rescapées.

Pendant sa déportation, elle décide que si elle survit, elle témoignera de ce qu’elle et ses compagnes ont vécu. Elle en choisit le titre Aucun de nous ne reviendra, d’après un vers de Guillaume Apollinaire. Ce témoignage, écrit à toute allure sur un cahier à spirale environ six mois après son retour de camps, sera publié 20 ans plus tard, en 1965 par les éditions de Minuit. Il sera complété de deux autres livres Une connaissance inutile et Mesure de nos jours pour former la trilogie Auschwitz et après. Charlotte Delbo ne cessera plus d’écrire.

Entrée libre

 

jeudi 7 décembre a 18h30

les liserons

Chaque premier jeudi du mois, la joyeuse équipe des Liserons (une association de club de lecture) vous convie à venir échanger vos coups de coeur de lecture, ou tout simplement venir dialoguer autour de livres bien-aimés.

Soirée ouverte à tous les amateurs de lecture. Entrée libre

 

EVENEMENT AMI ! DIMANCHE 10 DECEMBRE A 16H A STEREOLUX

CONCERT « JEUX DE SAISON » PAR NOE BEAUCARDET ET MATHIAS FEDOU

A partir de 2 ans / durée 40 mn / 6€

C’est aux bouts de choux que s’adresse tout spécialement ce ciné-concert, tout en douceur et en couleurs pop.
Deux jeunes musiciens, Noé Beaucardet et Mathias Fedou, ont rassemblé cinq films d’animation, venus de tous les horizons géographiques, des comptines graphiques qui racontent, chacune à sa façon, les saisons, leurs rythmes, les petits plaisirs qui y sont associés : un cocon, sonore et visuel, une promenade à califourchon sur un nuage multicolore, où l’on croise un cerf-volant, un chapeau en papier, un tigre et un ours, le petit frère Hiver…

Et c’est toute la tendresse paisible, l’émerveillement rêveur de la petite enfance qui (re)surgit – « Ô saisons, ô châteaux »…

Infos, résas : www.stereolux.org

 

 

 

 

Retour haut de page