Les
evenements
a venir

                                                &

s’unissent pour vous proposer un cadeau culture !

NOEL 2020 ///
offrez-vous (ou offrez ..) de la culture ///
avec la BOX « Théâtre Universitaire & Bien-aimés » ///
                                  valable sur toute la saison 2021                                                               

Dans cette BOX TU + Bien-aimés, vous bénéficiez d’une carte TU + 2 contremarques à échanger contre deux places de spectacles + un bon cadeau de 10 € valable dans notre librairie Les Bien-Aimés. Cette box est valable jusqu’au 31 décembre 2021.
Elle est à retirer auprès de notre librairie, mais vous devez la régler précédemment en ligne sur la plateforme de vente en ligne du TU. Voici le lien vers la BOX TU&Bien-aimés https://abo.themisweb.fr/0662/home/662/fr

………………………………………………………………………………………………….

Confinement II / Les événements suivants sont reportés, jusqu’à nouvel ordre. Ne pas tenir compte des dates annoncées

EVENEMENT AMI – Du 31 octobre au 20 novembre 2020 à 20h30 / Rétrospective Delphine SEYRIG au Cinématographe à Nantes (initialement prévue en mars)

Comme c’était annoncé en mars dernier, nous nous associons au Cinématographe à Nantes au sujet de la rétrospective Delphine SEYRIG, en mettant en avant une sélection de livres et de DVD dans notre librairie

      

« Des trois vies publiques de Delphine Seyrig, le théâtre, le cinéma et le militantisme, on pouvait craindre que la première, faite d’éphémère et d’évanescence, ne reste que dans le souvenir de ceux qui ont eu la chance de la voir – et de l’entendre – sur scène. Heureusement cette rétrospective nous offre une remarquable captation de Chantal Akerman qui nous faire sentir tout ce qu’avait d’exceptionnel ce que l’on nomme parfois sa « présence ». Présence qui a éclaté au cinéma chez des auteurs emblématiques de la Nouvelle vague, Resnais et Truffaut. Elle fut saluée par de nombreux critiques comme une apparition, comme s’ils avaient partagé l’éblouissement d’Antoine Doinel. Ces films sont évidemment proposés ici, mais pas que… Car si Delphine Seyrig fut sélective dans ses choix de films, ils l’emmenèrent souvent hors des sentiers battus, vers des cinéastes plus rares – dont Ulrike Ottinger – qui nous ménagent quelques surprises dont celle d’entendre sa voix dans des registres inattendus. Voix inoubliable, forte composante de la fascination qu’elle exerça et que nous pouvons aussi entendre comme intervieweuse et comme commentatrice dans les films qu’elle tourna au service de la cause féministe. Films tournés sur un support naissant à l’époque, la vidéo, qu’elle défendit pour les possibilités qu’il offrait au cinéma militant de trouver une place. Certain·es se souviennent peut être qu’elle fut la Présidente du jury de l’ »International video festival » de Saint-Herblain, festival éphémère où elle était présentée comme « Comédienne, réalisatrice, présidente du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir ». Centre auquel nous devons ses films présentés ici. »

Guy Fillion

Infos sur www.lecinematographe.com

                                                                                                                          Jeudi 26 novembre 2020 à 19h aux Bien-aimés

RENCONTRE AVEC MOUNIA EL KOTNI et YELENA PERRET, CO-AUTRICES DE « NOTRE CORPS, NOUS-MÊMES »

Photo ci-dessous : les membres du collectif NCNM

Ce livre est la réactualisation, après quarante ans, d’un des plus grands classiques internationaux du féminisme.Il est signé cette fois-ci du collectif NCNM

Contrairement à ce qui nous est demandé, notre corps ne peut pas être constamment en forme, beau, maigre, épilé, désirant, sans carence ni hématome. Il a des coups de pompe, des baisses et des montées d’hormones, des addictions. Il est parfois blessé. Notre corps doit pouvoir reprendre son souffle. Il nous appartient, il est notre meilleur instrument : nous le voulons en bonne santé, capable de se défendre, et libre.

Ce livre s’adresse à toutes les femmes, et parle de ce qu’elles ont toutes en commun : le corps. Puberté, sexualité, contraception, avortement, accouchement, vieillesse, mais aussi riposte et émancipation… À travers de multiples récits d’expérience, des témoignages récoltés lors de groupes de parole et d’entretiens, mais aussi des données médicales et scientifiques, ce manuel féministe propose des outils permettant aux femmes de mieux se connaître et de se sentir plus sûres et plus fortes, ensemble.

Paru pour la première fois aux États-Unis en 1973, rédigé par un collectif de femmes, Notre corps, nous-mêmes a été adapté dans 35 langues, dont le français en 1977. Ce livre en est une version entièrement réactualisée.

Les autrices sont Mathilde Blézat, Naïké Desquesnes, Mounia El Kotni, Nina Faure, Nathy Fofana, Hélène de Gunzbourg, Marie Hermann, Nana Kinsky et Yéléna Perret.

Publié par les éditions Hors d’atteinte

Mounia El Kotni (photo n°1) est anthropologue, postdoctorante à l’EHESS Paris. Ses recherches portent sur les discriminations de santé, la santé environnementale et les inégalités de genre. Elle a écrit une thèse sur l’impact des politiques de santé publique sur les savoirs des sages-femmes traditionnelles au Mexique. Elle a travaillé en tant que coordinatrice de projets, chargée d’enseignement, chercheuse et consultante aux Etats-Unis, au Mexique, au Guatemala et en France. Elle est militante féministe et environnementale et a co-fondé l’association Bas Les Pailles.

Yéléna Perret (photo n°2) est chargée de cours à l’université Paris 8, au département de science Politique. Elle est diplômée de l’Institut d’études politiques de Toulouse (parcours Lutte contre les discriminations, spécialité gender studies) et contractuelle de la fonction publique territoriale ayant notamment travaillé en tant que chargée de mission Egalité femmes/hommes pour la Mairie d’Aubervillliers. Ses domaines de spécialités sont le genre, le féminisme, les politiques publiques d’égalité et politiques publiques locales.

Entrée libre

Animation dans le cadre de l’événement littéraire Libres en littérature organisée par la Fédération des Libraires Cafés de Bretagne.

 

EVENEMENT AMI – Mardi 8 décembre 2020 à 18h au LIEU UNIQUE à Nantes  : « Les Sentinelles des pandémies » … Entretien avec Frédéric Keck

Entretien avec Frédéric Keck à propos de son ouvrage Les sentinelles des pandémies. Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine (Zones sensibles, 2020). Mené par Patrick Piro, journaliste spécialisé dans les questions d’écologie.

La pandémie est l’un de ces événements catastrophiques qui suscitent une mobilisation mondiale. L’apparition d’un nouveau coronavirus en Chine, en décembre 2019, a confirmé le caractère cyclique des pandémies, après la grippe espagnole en 1918, la grippe asiatique en 1957, la grippe de Hong Kong en 1968, la fièvre hémorragique Ebola en 1976, le VIH en 1981 ou encore le SRAS en 2003.
Ces événements obligent les autorités de santé globale à maîtriser les risques pour affronter les conséquences sanitaires, morales, géopolitiques et économiques des crises pandémiques, dans un monde marqué par des transformations dramatiques dans l’urbanisation, l’élevage industriel, la déforestation et le changement climatique. Les sentinelles animales, placées sur la ligne de front des guerres contre les virus, sont valorisées parce qu’elles détectent l’apparition des maladies infectieuses émergentes à travers des signaux d’alerte précoce.

Le livre Les Sentinelles des pandémies. Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine repose sur une recherche ethnographique conduite à Hong Kong, Taïwan et Singapour, trois territoires situés aux frontières de la Chine et connectés au reste du monde. Cet ouvrage montre comment les « chasseurs de virus » et les responsables de la santé publique s’allient avec les vétérinaires et les observateurs d’oiseaux pour suivre les mutations des virus de grippe entre les oiseaux sauvages, les volailles domestiques et les humains.
Par les méthodes de l’anthropologie sociale, il décrit la manière dont les techniques de préparation en vue d’une pandémie transforment les relations entre humains et non-humains dans le temps long de l’Anthropocène.

La librairie Les Bien-aimés est partenaire de cet événement et proposera sur place à la vente le livre de Frédéric Keck. Pour celles et ceux qui souhaitent en prendre connaissance avant la conférence, nous l’avons bien entendu à la librairie.

Entrée libre

Infos sur  https://www.lelieuunique.com/

Retour haut de page