James & Nora. PORTRAIT DE JOYCE EN COUPLE.

Rentrée littéraire 2021

PORTRAIT DE JOYCE EN COUPLE.
Suivi d’une postface de Pierre-Emmanuel Dauzat, intitulée LE YIDDISH DE JOYCE (Balbutiements sur une traduction).

Edna O’Brien n’a jamais caché que James Joyce lui avait ouvert les portes de la littérature. Vibrant hommage à un « mec funnominal » – mot emprunté à Joyce – et à son stupéfiant corps-à-corps avec la langue, James & Nora retrace la vie de l’artiste en couple, depuis sa rencontre à Dublin en juin 1904 avec une belle fille de la campagne originaire de Galway, Nora Barnacle, jusqu’à sa mort, en 1941. Leur fuite en Italie, la naissance de leurs enfants, leur misère matérielle, leur flamboyante vie sexuelle, et aussi leurs deux solitudes, Edna O’Brien les concentre en autant de fulgurants instantanés.
Dans une passionnante postface, Pierre-Emmanuel Dauzat, son traducteur, éclaire sa proximité avec l’écriture réputée si complexe de James Joyce. Le « yiddish de Joyce », ce creuset de langues – dix-sept – qu’il écrivait toutes en anglais, serait « plus familier à Edna O’Brien qu’à d’autres lecteurs européens pour une raison évidente : elle connaît la prononciation de l’anglais dans les différentes régions de l’Irlande […] et pratique aussi, comme une seconde langue maternelle (pourquoi n’y en aurait-il qu’une ?), l’anglais irlandais. » De fait, ce volume si bref se déploie telle une étoffe précieuse miroitant en d’infinis reflets, dont chacun est une nouvelle invitation à la lecture.

Traduction AUDE DE SAINT-LOUP (traduction conjointe Pierre-Emmanuel Dauzat) – Langue d’origine : ANGLAIS (IRLANDE)

Pour la commande en ligne de ce titre sur notre portail régional de l’Alip, quand vous êtes sur la fiche du livre, nous vous invitons ardemment à choisir Les Bien-aimés au moment de finaliser vos emplettes !