Nos livres bien-aimes

TousBD, romans graphiquesBeaux-arts / photo / musique / cinémaEssaisGastronomie, vinJeunesseLittérature policièreNos meilleures ventesPoésie/théâtre/danseRevuesRomans étrangersRomans françaisSélection papeterie & objets
Rigoli dingoli pouf ! ou La vie doit avoir mieux à offrirMaurice Sendak

Cette fable mélancolique et farfelue est écrite à partir d’une célèbre chanson pour enfants « Higglety Pigglety Pop » dont le titre évoque un joyeux méli-mélo. Elle est ici traduite par Françoise Morvan qui a pris soin d’en conserver le rythme et la mélodie sautillante.


MeMo
16€
Jeunesse
Mon bisonGaya Wisniewski

Une petite fille et un bison s’apprivoisent. Un matin de printemps, le bison doit rejoindre ses pairs, mais il promet à l’enfant de venir la retrouver chaque hiver. Et chaque hiver, les voilà à discuter près du feu, à se raconter des aventures, à ne rien dire. L’amitié grandit, la tendresse s’installe, les années passent et le bison et la femme ne se voient pas vieillir, et pourtant, chacun arrive peu à peu au terme de son existence.

Le premier livre tout à fait exceptionnel d’une nouvelle auteure.


MeMo
15€
Jeunesse
MalaterrePierre-Henry Gomont

SORTIE LE 14 SEPTEMBRE 2018 // RENTREE BD

COUP DE COEUR DE GERALDINE ! SA CRITIQUE SUR NOTRE SITE DANS QUELQUES JOURS

Coureur, menteur, buveur, noceur… Gabriel Lesaffre a toutes les qualités. Depuis l’enfance, il est en rupture avec son milieu familial. Épris de liberté, il ne supporte pas l’autorité. Un jour, il tombe amoureux d’une lointaine cousine, Claudia. Elle a dix ans de moins que lui. Coup de foudre, mariage, trois enfants : Gabriel se laisser séduire par les charmes de la vie de couple et les délices du confort bourgeois.

Mais ses vieux démons se rappellent à son bon souvenir. Gabriel s’ennuie. Il plaque tout, s’envole pour l’Afrique, reste cinq ans sans donner de nouvelles. Puis il réapparaît, fidèle à lui-même. Mêlant manipulation, persuasion et belles promesses, il obtient la garde de Mathilde et Simon, les deux aînés, et les emmène avec lui en Afrique équatoriale. Pour ces deux jeunes ados, une nouvelle existence commence : ils découvrent l’Afrique et une vie « festive, bigarrée, frivole et un peu vaine ». Mais ils doivent aussi supporter les incessants problèmes d’argent de leur père, héritier d’un domaine qu’il est incapable de gérer, et son penchant insurmontable pour la boisson. Et si le rêve africain finissait par se dissiper dans les vapeurs d’alcool ?


Dargaud
24€
BD, romans graphiques
Les filles de SalemThomas Gilbert

SORTIE LE 21 SEPTEMBRE 2018 // RENTREE BD

COUP DE COEUR DE GERALDINE ! SA CRITIQUE SUR NOTRE SITE DANS QUELQUES JOURS

Une plongée passionnante et terrifiante dans l’univers étriqué et oppressant de la colonie de Salem, en Nouvelle-Angleterre, au 17e siècle. Un village dont le nom restera tristement célèbre pour l’affaire dite des « Sorcières » qu’Abigail nous raconte, elle qui, à 17 ans, fut une des victimes de l’obscurantisme et du fanatisme religieux à l’oeuvre. Tout commence quand un jeune garçon lui offre un joli petit âne en bois sculpté…


Dargaud
22€
BD, romans graphiques
L'arbre-mondeRichard Powers

SORTIE EN SEPTEMBRE 2018 // RENTREE LITTERAIRE

COUP DE COEUR DE CECILE ! SA CRITIQUE SUR NOTRE SITE DANS QUELQUES JOURS

Richard Powers embrasse un sujet aussi vaste que l’univers : celui de la nature et de nos liens avec elle.

Après des années passées seule dans la forêt à étudier les arbres, la botaniste Pat Westerford en revient avec une découverte sur ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Autour de Pat s’entrelacent les destins de neuf personnes qui peu à peu vont converger vers la Californie, où un séquoia est menacé de destruction.

Au fil d’un récit aux dimensions symphoniques, Richard Powers explore ici le drame écologique et notre égarement dans le monde virtuel. Son écriture généreuse nous rappelle que, hors la nature, notre culture n’est que « ruine de l’âme ».

« Si Powers était un auteur américain du 19e siècle, qui serait-il ? Il serait probablement Herman Melville, et il écrirait Moby Dick. » Margaret Atwood

 


Le Cherche-Midi
22€
Romans étrangers
Rivière tremblanteAndrée Michaud

SORTIE EN SEPTEMBRE 2018 // RENTREE LITTERAIRE

COUP DE COEUR DE GERALDINE ! SA CRITIQUE SUR NOTRE SITE DANS QUELQUES JOURS

À 30 ans d’intervalle, deux enfants disparaissent dans des circonstances nébuleuses. Rien ne lie apparemment ces drames, sinon l’horreur qui les entoure et la douleur de leurs survivants… Par l’auteur de Bondrée, récompensé par le prix des lecteurs Quais du polar 2017.


Rivages noir
21€
Littérature policière
Made in TrentonTadzio Koelb

SORTIE LE 23 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

COUP DE COEUR DE GERALDINE ! SA CRITIQUE SUR NOTRE SITE DANS QUELQUES JOURS

New Jersey, 1946. Alors que le monde sort tout juste des horreurs de la guerre, travailler dans l’industrie florissante de Trenton est une des clés de l’émancipation pour les classes populaires de la côte est des États-Unis. Le rêve américain fonctionne à plein, et le mystérieux Abe Kunstler, nouveau venu à l’usine, semble déterminé à en tirer parti. Travailleur obstiné, bon camarade, buveur émérite, Abe est l’archétype du col bleu : sauf qu’Abe est un mirage, un imposteur qui cache un terrible secret.

De l’après-guerre au Vietnam, l’histoire de Kunstler nous montre combien ce rêve américain est une machine implacable qui broie tous ceux qui ne sont pas nés dans la bonne classe, le bon corps, la bonne peau.

Confronté à une société américaine au conformisme impitoyable, empêtré dans une vie de mensonges et menacé de voir son secret révélé, jusqu’où Abe Kunstler sera-t-il prêt à aller pour préserver l’existence qu’il a tenté de se forger ?


Buchet Chastel
19€
Romans étrangers
La vraie vieAdeline Dieudonné

SORTIE LE 29 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

COUP DE COEUR DE GERALDINE ! SA CRITIQUE SUR NOTRE SITE DANS QUELQUES JOURS

Un roman initiatique drôle et acide. Le manuel de survie d’une guerrière en milieu hostile. La fureur de vivre.

Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs.

Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glaces. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

LA POÉTIQUE DU CAUCHEMAR

La Vraie Vie est un roman initiatique détonant où le réel vacille. De la plume drôle, acide et sans concession d’Adeline Dieudonné jaillissent des fulgurances. Elle campe des personnages sauvages, entiers. Un univers à la fois sombre et sensuel dont on ne sort pas indemne.


L’Iconoclaste
17€
Nos meilleures ventesRomans français
Leurs enfants après euxNicolas MATHIEU

SORTIE EN AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

On connaît ce résumé par cœur, ça paraît bête et déjà lu mais pourtant le roman de N. Mathieu nous cueille juste comme il faut, à travers les destins de ces jeunes que l’on suit tous les 2 ans de leur vie. Aussi enthousiasmant qu’émouvant. Cécile

Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l’Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour tuer l’ennui, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.


Actes Sud
21.80€
Romans français
Des raisons de se plaindreJeffrey Eugenides

SORTIE LE 13 SEPTEMBRE 2018 // RENTREE LITTERAIRE

10 nouvelles absolument formidables de justesse, de drôlerie, de sensibilité, d’universalité. Elles donnent envie de relire les romans d’Eugenides. Cécile

« Tomasina pouvait juger de la fécondité d’un homme à son odeur et à son teint. Une fois, pour amuser Diane, elle avait ordonné à tous les individus de sexe masculin de tirer la langue. Ceux-ci s’étaient exécutés sans poser de question. Comme toujours. Les hommes aiment être objectifiés. »

La gent masculine, voilà le sujet des nouvelles qui composent Des raisons de se plaindre. Leurs petites lâchetés, leur mauvaise foi, leurs erreurs et leurs errances. Leurs soucis d’argent, leurs peines de cœur et leur compétition sexuelle… mais aussi leur charme, leur maladresse. On n’aimerait pas forcément croiser ces personnages dans la vraie vie. Mais l’humour et la cocasserie les rachètent. En somme, ils nous ressemblent.


Editions de l’Olivier
22.50€
Romans étrangers
Camarade PapaGauz

SORTIE LE 31 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

Un sacré récit qui tient surtout, au-delà  du contexte historique qui veut relier les arbres généalogiques de l’Europe post-coloniale à ses racines africaines, à la langue incroyablement inventive de Gauz. C’est fou, c’est inventif et très étonnant pour nos oreilles. Après Magyd Cherfi, voici encore une littérature française libérée et rafraichissante. Cécile

1880. Un jeune homme, Dabilly, fuit la France et une carrière toute tracée à l’usine pour tenter l’aventure coloniale en Afrique. Dans une « Côte de l’Ivoire » désertée par l’armée française, quelques dirigeants de maisons de commerce négocient avec les tribus pour faire fructifier les échanges et établir de nouveaux comptoirs. Sur les pas de Dabilly, on découvre une terre presque inexplorée, ses légendes, ses pactes et ses rituels…
Un siècle plus tard, à Amsterdam, un gamin d’origine africaine raconte le monde postcolonial avec le vocabulaire de ses parents communistes. Lorsque ceux-ci l’envoient retrouver sa grand-mère et ses racines en Afrique, il croise les traces et les archives de son ancêtre.
Ces deux regards, celui du blanc sur l’Afrique et celui du noir sur l’Europe, offrent une histoire de la colonisation comme on ne l’a jamais lue. Gauz fait vivre des personnages tout en contrastes, à la lumière solaire, dans une fresque ethnologique pétrie de tendresse et d’humour.

Après avoir été diplômé en biochimie, Gauz a réalisé des photos, des documentaires, des émissions culturelles et des articles pour un journal économique satirique en Côte-d’Ivoire. Depuis que le succès de son premier roman, Debout Payé (50 000 exemplaires en grand format), vedette de la rentrée 2014, l’a propulsé sur le devant de la scène, il part de plus en plus souvent se recueillir à Grand-Bassam, première capitale coloniale de la Côte d’Ivoire, où démarre le présent roman.


Le Nouvel Attila
19€
Romans français
DésintégrationEmmanuelle Richard

SORTIE LE 30 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

Après « Pour la peau » et « La légèreté », E. Richard lâche les chevaux, voilà un roman écrit avec les tripes. Sur le même sujet que le roman de S. Chaillou dont nous avons beaucoup parlé avant l’été (Le bruit du monde), l’auteure traduit la violence de la confrontation entre le milieu social de sa naissance et le milieu dans lequel on navigue une fois adulte. Un roman plein de turbulence, épidermique, corrosif. Cécile

« Les gosses de riches gueulent en riant plus fort « Qu’est-ce que j’peux faire, j’sais pas quoi faire », ritournelle en scie, scie qui vrille mes tympans, implante une graine de haine qui vient se loger très profond dans mon crâne loin après le cortex. »

Pour payer ses études, elle enchaîne les petits boulots tout en cherchant quelque chose qui serait une place. Elle n’envie pas ces jeunes qui, d’un claquement de doigts, obtiennent tout de leurs parents. Ils n’ont de cesse de lui rappeler qu’elle est l’Autre. Mais il n’y a pas de neutralité possible.

À force d’humiliations, le mépris s’inverse. La violence devient dignité. Et la colère monte, jusqu’à se changer en haine pure.

Désintégration est l’histoire d’une femme qui sait qu’un regard peut tuer. D’une combattante habitée par la honte, et qui transforme la honte en arme de guerre. C’est un roman sur le sexe, le pouvoir, le succès. Et la fierté comme moyen de survie


Editions de l’Olivier
16.50€
Romans français
La chance de leur vieAgnès Desarthe

SORTIE LE 16 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

COUP DE COEUR DE GERALDINE ! SA CRITIQUE SUR NOTRE SITE DANS QUELQUES JOURS

Hector, Sylvie et leur fils Lester s’envolent vers les États-Unis. Là-bas, une nouvelle vie les attend. Hector a été nommé professeur dans une université de Caroline du nord. Très vite, son charisme fait des ravages parmi les femmes qui l’entourent.

Fragile, rêveuse, Sylvie n’en observe pas moins avec lucidité les effets produits par le donjuanisme de son mari, tandis que Lester devient le guide d’un groupe d’adolescents qui, comme lui, cherchent à donner une direction à leurs élans.

Pendant ce temps, des attentats meurtriers ont lieu à Paris, et l’Amérique, sans le savoir, s’apprête à élire Donald Trump.

Chez Agnès Desarthe, chaque personnage semble suivre un double cheminement. Car si les corps obéissent à des pulsions irrésistibles, il en va tout autrement des âmes tourmentées par le désir, la honte et les exigences d’une loyauté sans faille.

Mais ce qui frappe le plus dans cet admirable roman où la France est vue à distance, comme à travers un télescope, c’est combien chacun demeure étranger à son propre destin, jusqu’à ce que la vie se charge de lui en révéler le sens.


Editions de l’Olivier
19€
Romans français
Le sillonValérie Manteau

SORTIE LE 30 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

Enquête intérieure.

Après le très beau livre paru en 2016, Calme et tranquille, où elle partageait la perte de ses amis et collègues de Charlie Hebdo, V. Manteau nous fait partager l’intimité de vie d’une française amoureuse d’un stambouliote et perdue dans la complexité de cette ville. Intègre, documenté, pudique et très personnel à la fois.

Une plongée toute nue dans la Turquie contemporaine, très attachant. Cécile

« Je rêve de chats qui tombent des rambardes, d’adolescents aux yeux brillants qui surgissent au coin de la rue et tirent en pleine tête, de glissements de terrain emportant tout Cihangir dans le Bosphore, de ballerines funambules aux pieds cisaillés, je rêve que je marche sur les tuiles des toits d’Istanbul et qu’elles glissent et se décrochent. Mais toujours ta main me rattrape, juste au moment où je me réveille en plein vertige, les poings fermés, agrippée aux draps ; même si de plus en plus souvent au réveil tu n’es plus là. »

Récit d’une femme partie rejoindre son amant à Istanbul, Le Sillon est, après Calme et tranquille (Le Tripode, 2016), le deuxième roman de Valérie Manteau.

Quitter Le Sillon, c’est avoir dans la tête  un monde trépidant, violent, lourd  de menaces mais aussi tellement vivant. L’histoire s’écrit ici rigoureusement au présent intime, la meilleure approche du collectif. Annie Ernaux

Valérie Manteau est née en 1985. Elle a fait partie de l’équipe de Charlie Hebdo de 2008 à 2013. Elle vit désormais entre Marseille, Paris et Istanbul.


Le Tripode
17€
Nos meilleures ventesRomans français
Par les écrans du mondeFanny Taillandier

SORTIE LE 16 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

Roman à la fois narratif, littéraire et philosophique, « Par les écrans du monde » nous fait passer par plein d’endroits de la planète pour nous mettre le nez dans ces pixels nuisibles qui se sont imposés à nous, jusque dans la géopolitique et l’âme des humains. Grand talent de la jeune écrivaine Fanny Taillandier ! Géraldine

Dans l’aube à peine levée sur un lac proche de Detroit, aux États-Unis, un vieil homme insomniaque laisse successivement le même message à sa fille et à son fils : il va bientôt mourir. Elle est une brillante mathématicienne et travaille à calculer les risques dans une compagnie mondiale d’assurances dont le siège est au World Trade Center, à New York. Lui est un vétéran de l’US Air Force, il dirige la sécurité à l’aéroport de Boston. C’est le matin du 11 septembre 2001 et un jeune architecte égyptien, Mohammed Atta, a pris les commandes d’un Boeing 767.

Entre roman d’espionnage et méditation historique, entre western et fable dostoïevskienne, Fanny Taillandier propose de parcourir le labyrinthe cathodique d’un millénaire dont le spectacle, d’emblée, s’impose comme une énigme.

 


Le Seuil
18.50€
Romans français
Frère d'âmeDavid Diop

SORTIE LE 16 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

Très beau roman qui nous amène tout droit au cœur d’une tranchée de la guerre 14-18, au sein de la communauté de ceux que l’on a appelés les « tirailleurs sénégalais ». David Diop raconte la violence politique et la violence tout court, qui se solde par des litres de sang au cœur de ce qui fut un champ. Un roman magnifique. Géraldine

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.

 


Le Seuil
17€
Romans français
Ma dévotionJulia Kerninon

SORTIE LE 22 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

Julia Kerninon nous embarque avec bonheur dans l’intimité d’un couple, déroulée sur une vie entière. La narratrice revient sur ses sentiments, frustrations, manques, plaisirs, drames … et raconte ce qui s’avère au final une sorte d’épopée sentimentale qui traverse la deuxième moitié du XXème siècle. Du goût du récit et de l’imagination ! Géraldine

Quelle est la nature du sentiment qui lia toute sa vie Helen à Frank ? Il faut leurs retrouvailles, par hasard à Londres, pour qu’elle revisite le cours de leur double existence. Elle n’espérait plus le revoir – tous deux ont atteint les 80 ans – et l’on comprend qu’un événement tragique a mis fin à leur relation. Dans un retour sur soi, la vieille dame met à plat ces années passées avec, ou loin, de Frank, qu’elle aida à devenir un peintre célèbre. Une vie de femme dessinée dans toutes ses subtilités et ses contradictions. Dans ce quatrième roman, Julia Kerninon, qui a obtenu de nombreux prix pour ses précédents livres, déploie plus encore ses longues phrases fluides et imagées, d’une impeccable rythmique.

 


Le Rouergue
20€
Nos meilleures ventesRomans français
Isidore et les autresCamille Bordas

SORTIE LE 22 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

Révélation et coup de coeur

La plus belle découverte de mes lectures d’été. Un roman que l’on peut raconter de 10 façons différentes, un livre qui va créer une communauté pour celles et ceux qui l’ont lu.

Isidore nous réapprend à grandir, à s’armer pour vivre. Cécile

Difficile à onze ans de trouver sa place dans une famille de surdoués, surtout lorsqu’on se contente d’être « normal ». Entouré de cinq frères et sœurs qui dissertent à table des mérites comparés de Deleuze et Aristote, Isidore recherche d’abord l’affection de son meilleur ami, monument de douceur : son canapé. Dans sa famille, seul Isidore est capable d’exprimer des émotions, de poser les questions que les autres n’osent pas formuler. Et lorsqu’un drame survient, il est le seul capable d’écouter et réconforter son prochain. A moins que, épris d’ailleurs, il ne réussisse enfin une énième fugue qui lui ouvrirait un monde de liberté et de légèreté. Dans «Comment se comporter dans la foule», écrit initialement en anglais par l’auteure, Camille Bordas brosse avec humour le portrait sensible d’un jeune garçon qui s’affranchit de son enfance sous le regard d’adultes encore plus désorientés que lui. Une fresque familiale tendre et émouvante, un portrait d’adolescent plein de finesse, une voix littéraire qui s’affirme plus que jamais.

NOTRE MEILLEURE VENTE DE LA RENTREE LITTERAIRE


Editions Inculte
19.90€
Nos meilleures ventesRomans français
Trois fois la fin du mondeSophie Divry

SORTIE LE 16 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

C’est d’une écriture délicate et déterminée que Sophie Divry nous raconte trois fins du monde. L’occasion de nous rapprocher de la nature, qui peut-être, pour partie, survivra à toutes les fins du monde ? La fin du roman est très belle, mystérieuse, envoûtante. Géraldine

Après un braquage avec son frère qui se termine mal, Joseph Kamal est jeté en prison. Gardes et détenus rivalisent de brutalité, le jeune homme doit courber la tête et s’adapter. Il voudrait que ce cauchemar s’arrête. Une explosion nucléaire lui permet d’échapper à cet enfer. Joseph se cache dans la zone interdite. Poussé par un désir de solitude absolue, il s’installe dans une ferme désertée. Là, le temps s’arrête, il se construit une nouvelle vie avec un mouton et un chat, au cœur d’une nature qui le fascine.

Trois fois la fin du monde est une expérience de pensée, une ode envoûtante à la nature, l’histoire revisitée d’un Robinson Crusoé plongé jusqu’à la folie dans son îlot mental. L’écriture d’une force poétique remarquable, une tension permanente et une justesse psychologique saisissante rendent ce roman crépusculaire impressionnant de maîtrise.

« Au bout d’un temps infini, le greffier dit que c’est bon, tout est en règle, que la fouille est terminée. Il ôte ses gants et les jette avec répugnance dans une corbeille. Je peux enfin cacher ma nudité. Mais je ne rhabille plus le même homme qu’une heure auparavant. »

Ils en parlent…

 » Parce qu’elle est novatrice, ambitieuse et généreuse, l’œuvre de Sophie Divry est à découvrir sans condition. »

Estelle Lenartowicz, L’Express

« Les romans de Sophie Divry, si spectaculairement différents les uns des autres, font souffler un air revigorant sur la scène littéraire. »

Raphaëlle Leyris, Le Monde


Noir sur blanc
16€
Romans français
La Maison GoldenSalman RUSHDIE

SORTIE LE 29 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

Le jour de l’investiture de Barack Obama, un énigmatique millionnaire venu d’un lointain Orient prend ses quartiers dans le bijou architectural des “Jardins”, une communauté préservée nichée au cœur de Greenwich Village, à New York. Flanqué d’une jeune maîtresse russe, la sulfureuse Vasilisa, Néron Golden est accompagné de ses trois fils adultes, aussi brillants que névrosés : Petronius, dit Petya, l’agoraphobe génie de l’informatique, Lucius Apuleius, dit Apu, l’artiste mystique, et Dionysos, dit D., l’indéfini sexuel.
Parmi les demeures qui ceignent les Jardins se trouve celle de René Unterlinden, jeune cinéaste putatif, traumatisé par la récente disparition de ses parents dans un accident. Quand les Golden emménagent, René, comprenant que ces fascinants nouveaux voisins seront son remède et sa muse, fait leur connaissance, devient leur familier et calque l’écriture du scénario de son film sur les événements qui secouent cette maisonnée dont bien des secrets, passés, présents et futurs, lui échappent encore.
Le passé ? C’est l’Inde que Néron Golden a fuie mais qui va les rattraper, lui et les siens.
Le présent, ce sont les huit années du mandat Obama, l’Amé rique des grandes espérances de 2008 et leur progressive dégradation, tandis qu’en embuscade un Joker aux cheveux teints s’apprête à accéder au pouvoir…
L’avenir, c’est celui, obscur, d’un monde contemporain livré au doute, mais dont l’éblouissante imagination de Salman Rushdie transcende les peurs, les rêves et les égarements.

Salman Rushdie se régale et nous régale en croquant la gloire et la chute vertigineuse d’une famille énigmatique, la famille Golden, fraîchement débarquée à NYC. Au passage, l’écrivain égratigne certains des excès politiques (suivez mon regard) des Etats-Unis. Un roman d’une grande prestance, délicieux à lire.  Géraldine


Actes Sud
23€
Nos meilleures ventesRomans étrangers
Les cigognes sont immortellesAlain Mabanckou

SORTIE LE 16 AOÛT 2018 // RENTREE LITTERAIRE

COUP DE COEUR DE GERALDINE ! SA CRITIQUE SUR NOTRE SITE DANS QUELQUES JOURS

À Pointe-Noire, dans le quartier Voungou, la vie suit son cours. Autour de la parcelle familiale où il habite avec Maman Pauline et Papa Roger, le jeune collégien Michel a une réputation de rêveur. Mais les tracas du quotidien (argent égaré, retards et distractions, humeur variable des parents, mesquineries des voisins) vont bientôt être emportés par le vent de l’Histoire. En ce mois de mars 1977 qui devrait marquer l’arrivée de la petite saison des pluies, le camarade président Marien Ngouabi est brutalement assassiné à Brazzaville. Et cela ne sera pas sans conséquences pour le jeune Michel, qui fera alors, entre autres, l’apprentissage du mensonge.

Partant d’un univers familial, Alain Mabanckou élargit vite le cercle et nous fait entrer dans la grande fresque du colonialisme, de la décolonisation et des impasses du continent africain, dont le Congo est ici la métaphore puissante et douloureuse. Mêlant l’intimisme et la tragédie politique, il explore les nuances de l’âme humaine à travers le regard naïf d’un adolescent qui, d’un coup, apprend la vie et son prix.


Le Seuil
19.50€
Romans étrangers
N'essuie jamais de larmes sans gantsJonas Gardell

SORTIE en POCHE

Nouvelle édition dans la collection KayakPrix Libr’à Nous 2017 – catégorie roman étranger.

1982. Rasmus vient d’avoir son bac et quitte la Suède profonde pour la capitale. À Stockholm, il va pouvoir être enfin lui-même. Loin de ceux qui le traitent de sale pédé. Benjamin est Témoin de Jéhovah et vit dans le prosélytisme et les préceptes religieux inculqués par ses parents. Sa conviction vacille le jour où il frappe à la porte d’un homme qui l’accueille chaleureusement, et lui lance : « Tu le sais, au moins, que tu es homosexuel ? » Rasmus et Benjamin vont s’aimer. Autour d’eux, une bande de jeunes gens, pleins de vie, qui se sont choisis comme vraie famille. Ils sont libres, insouciants. Or, arrive le sida. Certains n’ont plus que quelques mois, d’autres quelques années à vivre. Face à une épidémie mortelle inconnue, toutes les politiques sociales ou sanitaires du « modèle suédois » échouent. Les malades séropositifs sont condamnés à l’isolement et à l’exclusion.

LE LIVRE que Cécile a adoré et porté depuis sa sortie. Vous avez été nombreux à vous laisser convaincre de le lire et beaucoup d’entre vous sont revenus aux Bien-aimés nous dire à quel point cela les avait bouleversés. La sortie en poche est l’occasion de trouver de nouveaux lecteurs à ce roman puissant. 


Gaïa
13€
Nos meilleures ventesRomans étrangers
À la place du cœur saison 3Arnaud Cathrine

« Caumes, je viens de terminer ton livre : il est immonde. Je ne t’embrasse pas. Je ne t’embrasserai plus.
Esther
(Dis-moi, t’as quoi à la place du cœur ?!) »

Nous défendons très fort cette série littéraire depuis son 1er tome pour lequel nous avions d’ailleurs reçu son auteur. Le deuxième tome était tout aussi fort, pari réussi, le tome 3 clôt cette saga intime et universelle avec brio. Emotions garanties, intelligence des personnages qui évoluent en nous surprenant, la vie circule dans la littérature d’Arnaud Cathrine et cela fait beaucoup de bien. Cécile


Robert Laffont
16.50€
Jeunesse
La révolte des animaux mochesColine Pierré

Depuis qu’un langage universel a été inventé et permet à tous les êtres vivants, humains et non-humains, de communiquer, il n’y en a plus que pour les chevaux. Chevaux par-ci, chevaux par-là mais y en a marre à la fin ! Surtout qu’à cause d’eux, les animaux moches sont totalement snobés et méprisés. La révolte gronde ! Embarquez-vous dans une fable animale pas comme les autres !

Coup de coeur pour ce roman jeunesse (lecteurs disons entre 10 et 13 ans) qui fait la part belle à une discrimination évidente, celle des animaux moches que nous écrasons dès le plus jeune âge ou que nous détestons par principe. Ici tout le talent de Coline Pierré se met au service du plaisir du lecteur qui va suivre une bande de larrons prêts à faire leur révolution pour exister autrement, se faire accepter, se faire respecter.

Attention, à la fin du livre les enfants sauront très bien comment monter un projet révolutionnaire ! C’est drôle, brillamment amené, pas ennuyeux un seul paragraphe. Cécile


Le Rouergue
11.50€
Jeunesse
I'm every womanLiv Stromquist

C’est d’épouses, fiancées et copines dont il est question dans ce livre… Madame Elvis Presley, Madame Joseph Staline, Madame Jackson Pollock… et plein d’autres. Réunies par un seul et même destin : être les victimes d’hommes incapables de se comporter de façon normale et raisonnable avec leur partenaire. Qui étaient vraiment ces femmes et comment leur désir de vivre un amour romantique a pu pourrir à un tel point toute leur existence ?

Page après page, Liv Strömquist lance ses flèches empoisonnées contre l’ordre patriarcal. Elle en explore dans les moindres recoins les dispositifs de domination sans oublier de donner au passage, toujours avec l’humour cinglant et la légèreté qui sont les siennes, des réponses à des questions telles : Qui étaient les pires boyfriends de l’Histoire ? Pourquoi Ingmar Bergman a cru bon féconder toutes les femmes qu’en Suède avaient  des ambitions artistiques ? Pourquoi l’archange Gabriel a appelé les femmes des « putains » ? Pourquoi tous les enfants sont-ils des conservateurs bien de droite ? Et pourquoi les hommes qui plus défendent les valeurs de la famille nucléaire (à l’instar d’un certain Pape), ne vivent jamais dans des familles nucléaires ?

En s’appuyant sur des références qui vont de la sitcom Friends à la biographie de Staline de Simon Sebag Montefiore, Liv Strömquist poursuit avec intelligence et finesse sa critique sans concessions des valeurs masculines qui dominent la société contemporaine.

Bonheur de retrouver la suédoise Liv Strömquist ! Son nouvel angle d’attaque est le sort fait aux compagnes de personnages célèbres .. Comme toujours chez Liv Strömquist, les faits très documentés sont analysés et rendus avec force talent et humour. On rigole jaune, gris, vert, mais on rigole. Un super cadeau ou auto-cadeau. Géraldine


Editions Rackham
18€
BD, romans graphiquesNos meilleures ventes
Manhattan vertigoColin Harrison

Jennifer ne sait plus à quel homme se vouer. D’un côté, son mari, Ahmed Mehraz, businessman iranien à l’ascension irrésistible, qui caresse le rêve de grimper les échelons du pouvoir. De l’autre, Bill, son amour de jeunesse, gentil GI texan qui souhaite la ramener au pays. Fortune et amour. Soirées folles de New York et vie de femme au foyer. Jennifer veut tout. Pour l’aider à y voir plus clair, la jeune femme compte sur Paul Reeves, son voisin et confident.
Mais cet avocat quinquagénaire a d’autres préoccupations : mettre la main sur la plus vieille carte de New York, une oeuvre inestimable dont le bruit court qu’elle sera bientôt mise en vente. Et quand la diaspora iranienne et un tueur à gages mexicain viennent rebattre les cartes de ce triangle amoureux, une seule question se pose : qui sauvera sa tête et remportera la mise ?

Cela faisait sept années que les fans attendaient son dernier opus qui a nécessité quatre ans d’écriture. L’intrigue amoureuse du roman est l’occasion de faire un très beau portrait de NYC l’ambitieuse, la démesurée, l’obsédée du compte bancaire et des soirées de charité. Colin Harrison ausculte l’âme de New York, avec grand talent. A lire ! A dévorer à la sauce New yorkaise, aigre-douce qui pique un peu et laisse des sensations bizarres dans la bouche … Géraldine


Belfond noir
20.90€
Littérature policièreNos meilleures ventes
Batgirl à Super Hero HighLisa Yee

Batgirl est la nouvelle recrue du collège des super-héros. Mais la jeune fille se sent ordinaire à côté de ses camarades qui possèdent tous d’incroyables pouvoirs. Lorsqu’une productrice de télé la recrute pour participer au grand jeu-concours TéléGeek, Batgirl décide de faire ses preuves en se mesurant aux plus grands experts en informatique du pays…

Mais sa maîtrise des technologies va se retourner contre elle et provoquer une véritable catastrophe.

Je ne m’attendais à rien et bien, quelle ne fut pas ma surprise de sortir étourdie de cette lecture qui va  à 100 à l’heure, enjouée, drôle, débridée, malin, bref, pour tout lecteur qui aime beaucoup lire ou pas ça fonctionne forcément. Une super-héroïne attachante et une histoire qui va vite, l’important étant le bel échange inter-générationnel. Roman recommandé à toutes et tous. Cécile


Bayard éditions
6.90€
Jeunesse
La daronneHannelore Cayre

« On était donc fin juillet, le soleil incendiait le ciel ; les Parisiens migraient vers les plages, et alors que j’entamais ma nouvelle carrière, Philippe, mon fiancé flic, prenait son poste comme commandant aux stups de la 2e dpj.

– Comme ça on se verra plus souvent, m’a-t-il dit, réjoui, en m’annonçant la nouvelle deux mois auparavant, le jour de sa nomination.

J’étais vraiment contente pour lui, mais à cette époque je n’étais qu’une simple traductrice-interprète judiciaire et je n’avais pas encore une tonne deux de shit dans ma cave. »

Comment, lorsqu’on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l’existence… qu’on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l’eau tout en élevant ses enfants… qu’on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d’heures d’écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir… on en arrive à franchir la ligne jaune ?

Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d’un Go Fast et on le fait l’âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt… disons… un détachement joyeux.

Et on devient la Daronne.

Polar tout en humour ! L’ héroïne est border, une filoute à laquelle on s’attache. On est loin du polar qui décline incessamment les mêmes clichés. Celui-ci est inventif à souhait ! On a une seule envie : continue à suivre les filouteries de la Daronne. Géraldine 


Editions Points
6.60€
Littérature policière
DésorientaleNégar Djavadi

Si nous étions en Iran, cette salle d’attente d’hôpital ressemblerait à un caravansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s’enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade. Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l’étourdissant diaporama de l’histoire des Sadr sur trois générations: les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l’adolescence, l’ivresse du rock, le sourire voyou d’une bassiste blonde…
Une fresque flamboyante sur la mémoire et l’identité; un grand roman sur l’Iran d’hier et la France d’aujourd’hui.

Bien écrit, bien ficelé, bien documenté, « Désorientale » est un livre qu’on ne lâche pas. Il nous amène sur la planète Iran, une planète toute en bosses et creux, dont certaines aspérités politiques ont bien des ricochets en France. Un livre à la fois romanesque et instructif. Géraldine 


Liana Levi
11€
Nos meilleures ventesRomans français
Retour haut de page